Aller au contenu principal »

Rechercher sur le site

Vous êtes actuellement sur :

Biochimie aromatique

Partagez ces informations :
Introduction
Les huiles essentielles sont constituées de molécules chimiquement définies et clairement identifiées et quantifiées lors de la distillation.

Ce sont ces molécules et leurs proportions qui constituent l'identité propre à chaque huile, et qui déterminent leurs propriétés, leurs champs d'action, leurs toxicités et donc leurs précautions d'emploi.

Il est donc fondamental de savoir précisément ce que contient une huile essentielle pour l'utiliser en sécurité et surtout pour se garantir le meilleur résultat en fonction de ce que l'on attend d'elle. C'est en cela que le chémotype est indispensable.

On qualifie ces molécules d'aromatiques, car elles dégagent une odeur. Elles ont un caractère très volatil, aussi il faut prendre garde à bien fermer les flacons et les protéger de la lumière pour les garder dans leur intégralité.

Il existe environs 10 000 molécules identifiées aujourd'hui. La plupart des huiles essentielles sont polymoléculaires, ce qui veut dire qu'elles sont composées de quelques molécules en grande quantité, plus d'une multitude d'autres en très faible quantité, voire à l'état de traces.

Une huile essentielle est un produit vivant. Cela veut dire que la composition moléculaire d'une huile issue de plantes de la même espèce, par exemple la Lavande Officinale, ne sera pas la même d'une année à l'autre, ni même d'un lot à l'autre. Et cette différence est due, d'une part au biotope dans laquelle la plante a évolué, (la nature du sol, la période d'ensoleillement, l'altitude, son environnement, etc... ) mais également à la façon dont elle a été récoltée, stockée puis distillée.

Les molécules agissent sur le plan de la matière, de l'énergie et de l'information à travers trois modes d'action : directe, indirecte et énergétique.

L'action directe des molécules est une activité chimique agissant soit par toxicité sur les micro-organismes des agents pathogènes, soit sur les récepteurs nerveux par une action para ou sympathomimétique, soit sur une fonction physiologique par phénomène de bio réactivité.

L'action indirecte énergétique agit par la modification du terrain par l'apport d'électrons (négativation, donc une action apaisante), la captation d'électrons (positivation, donc une action tonifiante), ou par un apport de protons (acidification du sang donc une action anti-dégénérescente).

L'action indirecte informationnielle peut être exogène, par l'influence des odeurs sur la psyché et la mémoire, ou endogène, par une réaction neurologique et endocrinienne.
Les acides
Les acides sont des anti-inflammatoires remarquablement puissants. Et même si on les trouve généralement à l'état de traces, ils restent très actifs.

Propriétés :
  • ++++ Anti-inflammatoires
  • +++ Anti-spasmodiques
  • +++ Antalgiques
  • +++ Hypothermisants
  • +++ Hypotenseurs
Action négativante ++

Toxicité : Les acides n'ont pas de toxicité et sont généralement bien tolérés.

Les principaux acides :
  • Benzoïque
  • Campholénique
  • Citronnellique
  • Géranique
  • Myrténique
  • Pinonique
  • Salicylique
Quelques huiles essentielles contenant des acides : Bois de Santal - Bouleau jaune - Gaulthérie - Genévrier commun - Giroflier - Vétiver
Les alcools
Les alcools sont un terme générique incluant les monoterpénols, les phénols, les sesquiterpénols et les diterpénols. Ce sont des anti-infectieux plus ou moins puissants. Ils agissent soit en neutralisent les germes pathogènes soit directement sur le terrain en le rééquilibrant. Ils ont également une action immunostimulante et neuro-tonifiante. Ils sont indiqués dans toutes les pathologies microbiennes, bactériennes, virales et fongiques. Leur toxicité n'est pas la même selon la famille biochimique.

LES MONOTERPENOLS ou alcools monoterpéniques (Suffixe en "ol") : Les monoterpénols sont de puissants anti-infectieux à large spectre, bactéricides, viricides et fongicides. Ils sont tonifiants et renforcent le système immunitaire. Ils ont une action beaucoup plus douce que les phénols et peuvent être utilisés dans les traitements de longue durée.

Propriétés :
  • +++ Antibactériens
  • +++ Antiviraux
  • +++ Antifongiques
  • + Antiparasitaires
  • +++ Neurotoniques
Action positivante ++

Toxicité : Les monoterpénols ne présentent pas la toxicité des phénols. Ils peuvent être appliqués sans irritation sur la peau, même purs sur une petite surface. Ils sont indiqués pour le traitement des enfants et des personnes âgées.

Les principaux monoterpénols :
  • Alpha terpinéol
  • Anisol
  • Atlantol
  • Bornéol
  • Citronnelol
  • Géraniol
  • Lavandulol
  • Linalol
  • Menthol
  • Nérol
  • Pinocarvéol
  • Piperitol
  • Terpinène 1 ol 4
  • Thujanol
Quelques huiles contenant des monoterpénols : Bois de rose - Géranium rosat - Laurier noble - Lavande aspic - Lavande vraie - Marjolaine des jardins - Menthe poivrée - Niaouli - Palmarosa - Petit grain bigarade - Tea-tree - Thym thujanol - Ylang-ylang
Les aldéhydes
Il existe deux sortes d'aldéhydes, les aromatiques et les terpéniques.

LES ALDHÉYDES AROMATIQUES : On les appelle également aldéhydes cinnamiques. Ils sont d'excellents anti-infectieux, antiviraux, antimicrobiens, antiparasitaires et antifongiques. On les réserve aux cas difficiles, et aux échecs par d’autres huiles essentielles.

Propriétés :
  • ++++ Antibactérienne
  • +++ Antivirale
  • +++ Antifongique
  • +++ Anti-parasitaire
  • +++ Stimulante immun
  • +++ Tonique générale
Action positivante +++

Toxicité : Dermocaustiques, les aldéhydes aromatiques sont particulièrement irritants pour la peau et les muqueuses. Pour un usage cutané, il faut impérativement diluer à 5 % maximum dans une huile végétale de bonne qualité. Et en interdire l'usage chez les enfants de moins de cinq ans.

Les principaux aldéhydes aromatiques :
  • Benzaldéhyde
  • Cinnamaldéhyde
  • Cuminaldéhyde
Quelques huiles essentielles contenant des aldéhydes aromatiques : Cannelle de Ceylan (é) - Cumin des prés

LES ALDHÉYDES TERPÉNIQUES (Suffixe en "al") : Les aldéhydes terpéniques sont de remarquables anti-inflammatoires. Appliqués sur la peau, ils chauffent localement et soulagent ainsi l'inflammation. Ils sont calmants, sédatifs, spasmolytiques et antalgiques. On les utilise dans les pathologies rhumatismales, articulaires et tendineuses et les pathologies affectant le système nerveux.

Propriétés :
  • ++++ Anti-inflammatoires
  • +++ Calmants et sédatifs
  • +++ Antifongiques
  • +++ Antiviraux
  • +++ Stomachiques et eupeptiques
  • ++ Antibactériens
  • ++ Litholytiques
  • ++ Hypotenseurs
  • + Aseptisants atmosphériques
Action négativante +++

Toxicité : Moins dermocaustiques que les aldéhydes aromatiques, les aldéhydes terpéniques sont tout de même irritants pour la peau. On veillera donc à les diluer dans une huile végétale de bonne qualité de 20 à 50 % selon l'huile et la tolérance cutanée de la personne. Les diluer à 10% pour un enfant.

Les principaux aldéhydes terpéniques :
  • Anisial
  • Citral
  • Citronnellal
  • Géranial
  • Irodial
  • Myrténal
  • Néral
  • Phéllandral
Quelques huiles essentielles contenant des aldéhydes terpéniques : Citronnelle de Java - Eucalyptus citronné - Géranium rosat - Lemongrass Litsée citronnée - Myrte commun - Verveine citronnée
Les cétones (Suffixe en "one")
Les cétones sont des molécules très actives et rapidement toxiques. Il faut donc les utiliser avec prudence et discernement. Les cétones fluidifient les mucosités, les graisses et le sang. Ils sont également cicatrisants et régénérants du tissu cutané. On les utilise contre les infections virales, bactériennes et parasitaires qui produisent du mucus, tant sur le plan respiratoire que gynécologique.

Propriétés :
  • ++++ Mucolytiques respiratoires et gynécologiques
  • ++++ Lipolytiques puissants
  • ++++ Desclérosants efficaces
  • ++++ Parasiticides grâce à sa toxicité
  • ++++ Antivirales
  • +++ Cholalogues et cholérétiques
  • ++ Cicatrisants
Action négativante +++ à faible dose

Toxicité : Les cétones sont difficiles d'emploi car ils ont un effet d'inversion. A faible dose, ils sont négativants, calmants et sédatifs. Lorsque l'on augmente les doses ou que les doses sont répétées, ils deviennent toxiques pour le système nerveux, stupéfiants et peuvent entraîner des crises d'épilepsie. Les cétones ont également une action abortive. Ils sont totalement interdits d'usage à la femme enceinte et allaitante, à l'enfant de moins de 10 ans et aux personnes âgées dont le système nerveux est fragile. Dans tous les cas, il faut consulter un aromathérapeute.

Les principaux cétones :
  • Atlantone
  • Bornéone (camphre)
  • Carvone
  • Cryptone
  • Fenchone
  • Isothujone
  • Italdione
  • Menthone
  • Pinocamphone
  • Pinocarvone
  • Pipéritone
  • Pulégone
  • Thujone
  • Verbénone
Quelques huiles essentielles contenant des cétones : Absinthe - Armoise arborescente - Carvi - Cèdre de l’Atlas - Eucalyptus globuleux - Eucalyptus mentholé - Helichryse italienne - Hysope officinale - Lavande stoechade - Menthe poivrée - Menthe pouillot - Myrrhe - Romarin CT camphre - Romarin CT verbénone - Sauge officinale - Thuya - Vétiver
Les coumarines
Les coumarines existent le plus souvent à l'état de traces dans les huiles essentielles. Elles restent toutefois très efficaces. Elles sont calmantes du système nerveux et apportent une grande détente. Les furocoumarines qui se trouvent dans les citrus sont très agréables, apaisants et décontractants en diffusion.

Propriétés :
  • ++++ Sédatives, anti-convulsives, hypnotiques
  • ++++ Anticoagulantes
  • +++ Antispasmodiques
  • ++ Hypotensives
  • ++ Hypothermisantes
  • ++ Anti-parasitaires
Action négativante +

Toxicité : Les furocoumarines sont photosensibilisantes. Il ne faut donc pas s'exposer au soleil après une application cutanée ou une prise par voie orale. Le risque est d'attraper un coup de soleil, ou des taches brunes sur la peau. Les furocoumarines restent présentes longtemps dans l'organisme, voire plusieurs jours en cas d'admission de forte dose. Les pyrannocoumaries sont toxiques pour le foie. (Khella)

Les principales coumarines :
  • Angélicine furocoumarine
  • Bergamotine furocoumarine
  • Bergaptène furocoumarine
  • Citroptène
  • Coumarine
  • Herniarine
  • Limettine
  • Psoralène
  • Umbelliprénine
  • Visnadine pyrannocoumarine
Quelques huiles essentielles contenant des coumarines : Angélique archangélique - Bergamote - Camomille Allemande - Cannelle de Ceylan - Citron - Estragon - Khella - Limetier - Livèche - Mélisse officinale - Mandarine - Orange amère - Orange douce - Pamplemousse - Verveine citronnée
Les esters (Suffixe en "yle")
Les esters sont d'excellents antispasmodiques et anti-inflammatoires. Ils sont calmants, sédatifs tout en étant toniques. Ils rééquilibrent ainsi le système nerveux et régulent les arythmies.

Propriétés :
  • +++ Antispasmodiques
  • +++ Calmants et sédatifs
  • +++ Hypotenseurs
  • +++ Anti-inflammatoires
  • +++ Antalgiques
Action négativante +++

Toxicité : Les esters n'ont pas de toxicité aux doses physiologiques. Ils sont généralement bien tolérés.

Les principaux esters :
  • Acétate d’eugényle
  • Acétate de bornyle
  • Acétate de citronnellyle
  • Acétate de génaryle
  • Acétate de linalyle
  • Acétate de menthyle
  • Acétate de néryle
  • Acétate de terpényle
  • Benzoate de benzyle
  • Salicylate de méthyle
Quelques huiles essentielles contenant des esters : Bouleau jaune - Camomille noble - Ciste ladanifère - Epinette noire - Gaulthérie couchée - Géranium rosat - Hélichryse italienne - Laurier noble - Lavande vraie - Lavandin - Néroli - Palmarosa - Petit grain - Rose de Damas - Sapin de Sibérie - Sauge sclarée - Verveine citronnée - Ylang-Ylang
Les éthers
Les éthers sont des antispasmodiques exceptionnels. Ils ont également une action calmante, sédative et rééquilibrante du système nerveux. Antalgiques, antiviraux, ils ont également des propriétés anti-allergiques.

Propriétés :
  • ++++ Antispasmodiques majeurs
  • +++ Antalgiques puissants
  • ++ Anti-inflammatoires
  • ++ Antiviraux
  • ++ Anti-allergiques
Toxicité : Les éthers sont irritants pour le tissu cutané. Il convient de les diluer à 50 % maximum dans une huile végétale de bonne qualité.

Les principaux éthers :
  • Carvacrol méthyl éther
  • Méthyl chavicol
  • Méthyl eugénol
  • Thymol méthyl éther
  • Trans-anétole
Quelques huiles essentielles contenant des éthers : Anis étoilé - Badiane - Basilic exotique - Estragon - Fenouil doux - Laurier noble
Les lactones
Les lactones se trouvent le plus souvent à l'état de traces dans les huiles essentielles, ce qui en limite la toxicité. Ils ont les mêmes propriétés que les cétones, mais en plus puissants. Ils s'avèreront efficaces dans les pathologies à production de mucus, comme les bronchites chroniques ou les bronchites spasmodiques.

Propriétés :
  • ++++ Mucolytiques et expectorantes
  • +++ Cholalogues et cholérétiques
  • +++ Anti-infectieuses
  • +++ Antifongiques
  • +++ Anti-parasitaires
  • +++ Hépatostimulantes
  • +++ Antispasmodique
  • ++ Antitumorales
Action positivante +

Toxicité : Les lactones présentent la même neurotoxicité que les cétones, s'ils sont pris à forte dose. Ils peuvent s'avérer allergisants par voie cutanée. Ils sont interdits à la femme enceinte et allaitante, ainsi qu'à l'enfant de moins de 10 ans et aux personnes âgées présentant une fragilité du système nerveux.

Les principaux lactones :
  • Alantolactone
  • Costunolide
  • Santalolactone
Quelques huiles essentielles contenant des lactones : Achillée millefeuille - Inule odorante - Laurier noble
Les oxydes
Les oxydes sont des expectorants et antiviraux remarquables. Ils ont des propriétés décongestionnantes, mucolytiques et expectorantes. On retrouve le 1,8 cinéole dans un grand nombre d'huiles essentielles.

Propriétés :
  • +++ Expectorants puissants
  • +++ Antiviraux
  • +++ Immunomodulants
  • ++ Décongestionnants respiratoires
  • ++ Mucolytiques
  • ++ Antibactériens
  • ++ Antifongiques
Action positivante ++

Toxicité : Les oxydes ne présentent pas de toxicité. Ils sont remarquablement bien tolérés par la peau sur laquelle ils peuvent être appliqués purs, sur une petite surface. Attention toutefois à la qualité de l'huile, car le 1,8 cinéole peut être de synthèse et dans ce cas, il peut provoquer une crise sur un terrain asthmatique. Les principaux oxydes :
  • 1,8 cinéole
  • Linaloloxyde
Quelques huiles essentielles contenant des oxydes : Eucalyptus radié - Hysope couchée - Laurier noble - Lavande aspic - Mandravasarotra - Myrte ct cinéole - Niaouli - Romarin CT cinéole
Les terpènes
Les monoterpènes et sesquiterpènes sont des molécules très répandues dans les huiles essentielles.

LES MONOTERPÈNES : Les monoterpènes sont de puissants décongestionnants respiratoires et lymphatiques. En diffusion, ils ont une grande efficacité antiseptique. On retrouve le limonène dans la majorité des agrumes. Ils sont antalgiques, stimulants du système immunitaire et certains monoterpènes que l'on trouve dans le Pin Sylvestre et l'Epinette Noire ont une activité cortison-like.

Propriétés :
  • +++ Lymphotoniques
  • +++ Cortison-like
  • +++ Expectorants balsamiques
  • +++ Stimulants cortico-surrénaliens
  • ++ Décongestionnants respiratoires
  • ++ Antiseptiques atmosphériques
  • ++ Antiviraux
  • ++ Stimulants digestifs
Action positivante +++

Toxicité : Les monoterpènes sont dermocaustiques. Pour une application cutanée, diluer à 50 % dans une huile végétale de bonne qualité. Attention à la qualité de l'huile essentielle, on retrouve très souvent des huiles falsifiées avec de la térébenthine ou même du white spirit.

Les principaux monoterpènes :
  • Alpha et beta pinène
  • Camphène
  • Carvène
  • Delta 3 carène
  • Limonène
  • Myrcène
  • Parcymène
  • Phellandrène
  • Sabinène
  • Terpinène
  • Terpinolène
  • Thuyène
Quelques huiles essentielles contenant des monoterpènes : Angélique archangélique - Cyprès de Provence - Epinette noire - Genévrier commun - Laurier noble - Lentisque pistachier - Niaouli - Origan compact - Pin sylvestre - Sarriette des montagnes - Tea-tree

LES SESQUITERPÈNES : Les sesquiterpènes se trouvent en faible quantité dans les huiles essentielles. Ils sont généralement issus du bois des arbres. Ils sont hypotenseurs, calmants et sédatifs, ils ont également des propriétés anti-allergiques, antalgiques. Le chamazulène a des propriétés anti-allergiques et anti-inflammatoires remarquables. C'est lui qui donne cette magnifique couleur bleue sombre aux huiles qui en contiennent. Contrairement aux monoterpènes, ils sont mieux tolérés par la peau et ne provoquent pas d'irritation cutanée.

Propriétés :
  • ++++ Anti-inflammatoires
  • +++ Décongestionnants veineux et lymphatiques
  • +++ Calmants
  • ++ Hypotenseurs
  • ++ Antiallergiques
Action négativante +

Les principaux sesquiterpènes :
  • Alpha guaiène
  • Cadinène
  • Cédrène
  • Beta caryophyllène
  • Chamazulène
  • Elémène
  • Farnésène
  • Himachalène
  • Sélinène
  • Viriflorène
Quelques huiles essentielles contenant des sesquiterpènes : Achillée millefeuille - Camomille Allemande - Cèdre de l’Atlas - Encens Genévrier de Virgine - Gingembre - Myrrhe - Patchouli - Tanaisie annuelle - Vétiver - Ylang-Ylang
 

Mon panier

Votre panier est vide.

Newsletter

Newsletter